largue


largue

largue [ larg ] adj.
• 1553; de l'it. largo « large »
Mar.
1Vx Vent largue : vent oblique par rapport à l'axe longitudinal du navire. Mod. Grand largue, intermédiaire entre le vent largue et le vent en poupe. Adv. Aller, courir largue, grand largue.
2(1845) Qui n'est pas tendu (cordage).

largue nom masculin (provençal larc, large, du latin largus) Allure du navire correspondant au vent reçu entre le travers et trois quarts sur l'arrière du travers. Vent qui permet de prendre cette allure. ● largue (expressions) nom masculin (provençal larc, large, du latin largus) Grand largue, allure se rapprochant du vent arrière.

largue
n. m. MAR Allure de route d'un bateau qui reçoit le vent d'une direction comprise entre l'arrière et le travers.

LARGUE, adj.
MARINE
A. 1. [En parlant d'un cordage] Qui est lâche, qui n'est pas tendu. Cordage, manœuvre largue (Ac.).
2. Emploi subst. masc., p. anal.
,,Allure du navire à voiles dans laquelle les voiles ne sont pas tendues comme dans l'allure au plus près ou vent de travers`` (LE CLÈRE 1960). Le largue est la meilleure allure : toutes les voiles portent sans s'abreyer, sans occasionner de dérive (WILL. 1831).
Grand largue. Allure dans laquelle le navire reçoit encore plus abondamment le vent que dans l'allure largue, mais, cependant, moins que s'il était « vent arrière » (d'apr. LE CLÈRE 1960). Le lendemain, 1er avril. — Route sur Saint-Nazaire. — Voilure du grand largue; forte brise du nord-ouest; mauvais temps; on ne voit plus les feux (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 278). On distingue le largue vrai lorsque le vent vient d'environ 112o de l'avant et le grand largue lorsque le vent vient d'environ 135o de l'avant (BARBER. 1969) :
1. La jonque ne peut pas louvoyer, et son gouvernail rudimentaire l'empêche de manœuvrer facilement. Elle ne connaît, en fait d'allure, que le grand largue — c'est-à-dire à peu près la marche vent arrière — et elle est mieux adaptée au cabotage qu'à la navigation en haute mer.
P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 113.
B. — [En parlant du vent] Qui est oblique par rapport à la route du navire. Le plan général de la voilure est incliné vers la proue par le vent largue, et plus sensiblement encore par le vent arrière (MAIZIÈRE, Nouv. archit. nav., 1853, p. 58) :
2. ... j'aurais couru plus largue avec les vents du sud-ouest qui ont régné constamment au nord de la ligne que j'aurais pu couper par 10 degrés, ce qui m'eût permis d'aller vent largue sur le parallèle de la Trinité.
Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 23.
Emploi subst. La Tankadère avait du largue dans ses voiles qui portaient toutes (VERNE, Tour monde, 1873, p. 116).
Loc. verb. Porter, courir largue, grand largue. Avoir le vent largue, grand largue (supra ex. 2) :
3. Le vent soufflait bon frais, nous courions grand largue, et les glaces étaient trop rapprochées pour que la corvette eût toujours le temps d'évoluer assez vite pour les éviter.
DUMONT D'URVILLE, Voy. Pôle Sud, t. 2, 1842, p. 95.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Art milit. et en gén. 1553 faire largue « céder la place » (B. DE FÉNELON, Mém., in PETITOT, Coll. Mém. Hist. Fr., t. 32, p. 333 : Faisans donc ceulx qui entroyent l'argue [sic], ces autres sortirent recommencer le combat). B. Mar. 1. 1559 prendre le largue « s'éloigner vers la haute mer » (M. DU BELLAY, Mém., in PETITOT, op. cit., t. 17, p. 466) — 1835 (Ac.); 2. 1643 subst. (G. FOURNIER, Hydrographie, p. 681 : tenir le largue c'est se servir de tous les vents qui sont depuis le vent de costé iusques au vent de derriere inclusivement); 1678 adj. (GUILLET, p. 206 : Ven largue ou vent de quartier. On entend par ce mot, tous les Airs de Vent compris entre le Vent-Arriere, et le Vent de Bouline). C. Mar. en parlant d'une manœuvre, d'un cordage 1840 « lâche, qui n'est pas tendu » (Ac. Compl. 1842). Empr. à l'ital. largo, propr. « large » (v. ce mot), attesté au sens A dep. XIIIe s. (stare de la larga « être éloigné », MONTE; andare, stare largo « id. », av. 1306, JACOPONE DA TODI; fare largo « céder la place », 1338, BOCCACE ds BATT.), aux sens B 1 dep. le XIVe s. (mare largo « haute mer », MANNELLI ds BATT.; l'empr. à l'ital. dans ce sens a été supplanté par l'expr. autochtone prendre le large, d'ailleurs attestée plus tôt, v. large2) et B 2 dep. av. 1557 (vento largo, RAMUSIO ds BATT.); le prov., qui n'est pas attesté anciennement dans ces sens, ne peut être à l'orig. du fr. comme l'ont proposé DG et BL.-W.1-5 (cf. FEW t. 5, p. 188 b, note 5, pour une position plus nuancée); v. BARB. Misc. VI, n° 24 et VIDOS, pp. 185-188; v. aussi large1. C est déverbal de larguer. Bbg. DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 288. - HOPE 1971, p. 149, 205. - LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 223, 224. - VIDOS 1939, p. 26, 46.

largue [laʀg] adj.
ÉTYM. 1553, in D. D. L.; ital. largo « large », du lat. largus.
Marine.
1 Vx. || Vent largue : vent oblique par rapport à l'axe longitudinal du navire. || Vent grand largue (vx), et, ellipt., grand largue (mod.), intermédiaire entre le vent largue et le vent en poupe.Adv. || Aller, courir largue, grand largue : naviguer avec le vent largue ( Navigation).
0 Pencroff n'était pas resté inactif. Il avait viré de bord, et le Bonadventure, grand largue, toutes voiles portant, filait rapidement vers le cap Griffe.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. II, p. 485.
2 Qui n'est pas tendu, raidi, en parlant d'un cordage. Large (I., 3.). || Cordage, filin, manœuvre largue.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • largue — Largue. s. m. Terme de marine, qui n a guere d usage qu en ces phrases, Prendre le largue. tenir le largue, pour dire, Prendre la haute mer, tenir la haute mer. A la largue. Façon de parler adv. dont on se sert à la mer, pour dire, Loin du bord,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Largue — ist der Name zweier Flüsse in Frankreich: Largue (Ill), ein Nebenfluss der Ill im Elsass Largue (Durance), ein Nebenfluss der Durance im Département Alpes de Haute Provence Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Untersche …   Deutsch Wikipedia

  • largué — largué, ée (lar ghé, ghée) part. passé de larguer. Une manoeuvre larguée …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • largue — (lar gh ) adj. m. 1°   Terme de marine, usité principalement dans cette locution : vent largue, vent dont la direction fait avec la quille un angle plus petit que 112°, en considérant l ouverture de cet angle tournée vers l arrière.    Avoir vent …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LARGUE — adj. m. T. de Marine, usité principalement dans cette locution, Vent largue, Le vent qui s écarte au moins d un quart de vent de la route que l on tient. Aller vent largue. Avoir vent largue.   Il est aussi substantif, et signifie, La haute mer.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • LARGUE — adj. m. T. de Marine Qui n’est pas tendu. Cordage, manoeuvre largue. Vent largue, Vent oblique par rapport à la route du navire. Vent grand largue ou, elliptiquement, Grand largue, Vent intermédiaire entre le vent largue et le vent en poupe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Largue — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La Largue est une petite rivière du Haut Rhin, Le Largue est un cours d eau des Alpes de Haute Provence, Le largue est en navigation à voile une allure… …   Wikipédia en Français

  • Largue — Infobox Settlement official name = Largue native name = nickname = settlement type = motto = imagesize = 300px image caption = flag size = image seal size = image shield = shield size = image blank emblem = blank emblem type = blank emblem size …   Wikipedia

  • largue —    Femme, maîtresse, dans l’argot des voleurs, des voyous et des bohèmes.        Toi non plus, tu ne m’as pas l’air d’une largue ordinaire.    LEMERCIER DE NEUVILLE.        Les largues nous pompent le nœud.    DUMOULIN DARCY …   Dictionnaire Érotique moderne

  • Largue (Ill) — Largue die gefasste QuelleVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia